Gestion Publique ou Privée? Un benchmarking des services d’eau en France

imgres-363 janvier 2013

Aude Le Lannier et Simon Porcher, 2012,

Abstract: Nous utilisons une méthode d’Analyse par Enveloppe de Données (DEA) ainsi qu’une méthode d’Analyse par Frontière Stochastique (SFA) pour mesurer l’efficacité relative de 177 services d’eau en France, en 2009. Ces services peuvent être gérés directement par les communes (régies) ou être délégués à des opérateurs privés.

L’utilisation de ces deux outils de benchmarking nous permet de distinguer la part de l’inefficience relative des services provenant de l’inefficience managériale, du contexte opérationnel et des bruits statistiques. Nos résultats indiquent tout d’abord que les opérateurs privés opèrent dans des environnements plus difficiles. Après correction de cet environnement d’exploitation, les services d’eau délégués demeurent, en moyenne, légèrement moins efficients en comparaison des régies. Cependant, cette faible différence se dissipe lorsque les performances relatives sont mesurées économétriquement.

Abstract: This paper uses a Data Envelopment Analysis (DEA) and a Stochastic Frontier Analysis (SFA) to assess the relative technical efficiency of 177 decision making units in the water supply sector in France in 2009. Water utilities can be directly managed by the local authorities or contracted out and then managed by a private operator. The use of a three-stage model mixing DEA and SFA enables us to dissociate managerial inefficiencies from the structural inefficiencies and statistical noise. Our results show that private managers face more difficult environment. After having taken into account the environmental variables, private management remains on average slightly less efficient than public management. However, this small difference dissipates when relative performance is econometrically measured.

Tags:
Chaire EPPP

Author: Chaire EPPP

Comments are closed.